La 30e édition est reportée à décembre 2021.

Qelle nouvelle désolante ! Mais terriblement prévisible en même temps… En raison des mesures sanitaires liées à la pandémie de Covid-19, l’un des événements phares des festivités de fin d’année à Liège, l’European Circus Festival, n’aura pas lieu cette année dans le parc d’Avroy ! Petits et grands auraient pourtant bien eu besoin de s’évader sur la piste aux étoiles en cette période si trouble…

Une décision difficile à prendre pour son directeur, Stefan Agnessen, d’autant plus qu’il visait d’en faire une belle édition pour ce 30e anniversaire… Alors que les cas positifs de coronavirus sont à nouveau en augmentation, l’avenir est plus incertain que jamais… Et les normes de sécurité actuellement en vigueur ne permettent pas d’organiser un tel événement nécessitant un budget non négligeable sous un chapiteau d’une capacité de 1 500 personnes alors que seules 200 maximum sont autorisées en intérieur…

"Depuis 29 ans et malgré les difficultés souvent rencontrées, nous avons toujours tenu nos engagements et nous en sommes fiers", souligne Stefan Agnessen, le coeur gros. "Nous regrettons sincèrement cette décision mais nous pensons qu’elle est sage et nous sommes certains de votre compréhension".

Artistes étrangers

De plus, au-delà de l’aspect financier, bon nombre d’artistes, comme chaque année, proviennent de l’étranger… D’Ukraine, de Russie, de Chine… "Nous ne pouvons pas prendre le risque d’accueillir les nombreuses familles d’artistes venant de différents pays, souvent hors Europe", ajoute le directeur. "Pour leur sécurité et pour celle du public, nous ne sommes pas certains de pouvoir respecter les règles sanitaires qui évoluent continuellement"…

De plus, le climat est à ce point incertain que les réservations lancées en amont du festival à destination des écoles, des maisons de repos et autres groupes restaient au point mort…

Bref, maintenir le festival dans les conditions actuelles, c’était risquer de s’exposer à l’impossibilité d’organiser une 30e édition digne de ce nom…

"Vous connaissez ma passion, ma détermination, mon amour pour le cirque et mon optimisme… Ce n’est que partie remise", conclut Stefan Agnessen.