Liège Valentin Vermeesch n’avait pas conscience qu’il se jetait lui-même dans la gueule du loup.

L’histoire de Valentin, c’est l’histoire d’une souris pour le chat. Un jeune homme sensible, faible et inconscient du danger. Il croyait avoir trouvé des amis en ses futurs bourreaux, c’est ce qui l’a perdu.

(...)