La centrale électrique des Awirs située à Flémalle, en province de Liège, produira lundi les derniers kWh de sa carrière. Après quasiment 70 ans de service, la centrale d'Engie Electrabel sera démantelée et les 40 travailleurs du site réaffectés, a indiqué vendredi par communiqué le fournisseur d'électricité et de gaz naturel.

La centrale électrique des Awirs, située sur la commune de Flémalle en amont de Liège, produira ses derniers kWh le lundi 31 août à 14h00. L'âge de certaines composantes de la centrale ainsi que la fin de la période d'octroi des certificats verts auront eu raison de l'infrastructure.

Les travaux de démantèlement de la centrale débuteront en avril 2021 pour se clôturer trois ans plus tard. L'objectif est de remettre le site dans son état d'origine. Les 40 travailleurs des Awirs seront quant à eux réaffectés sur d'autres sites.

Une étude est actuellement menée par Engie Electrabel pour la future réaffectation du domaine. Cette étude envisage la possibilité de construire sur le site des Awirs, une nouvelle centrale au gaz "qui, par sa flexibilité, constitue un excellent complément aux énergies renouvelables intermittentes", estime l'entreprise.

La centrale à biomasse des Awirs a été mise en service en 1951. À l'origine, elle fonctionnait au charbon. Depuis 2005, l'électricité y était produite avec une unité à biomasse d'une puissance de 75 MW, la plus grande de Wallonie. Cette centrale fournissait donc une électricité locale qui pouvait approvisionner jusqu'à 160.000 ménages.

Durant le mois de septembre, cette unité de production électrique thermique et ses trois cheminées de 150 mètres seront illuminées en soirée. Une manière de "marquer cette épopée électrique et remercier tous ceux qui ont fait vivre le site depuis 1949", a souligné Engie.