"Pour une période test", avait alors prévenu Maria Granieri, permanente à la Croix-Rouge. Quatre semaines plus tard, la décision est tombée : faute de succès, le bar à soupe proposé à Huy quatre midis par semaine durant les mois d’hiver pour les personnes défavorisées s’arrête. "Nous n’avions plus que quatre ou cinq personnes qui venaient dans nos locaux du quai de Compiègne, avec de temps en temps un pic à huit, comptabilise Marie Granieri. Nous leur avons expliqué que c’était compliqué de poursuivre comme ça, en mobilisant nos bénévoles pour si peu de monde, et nous les avons invitées à rejoindre Huy Clos."

Huy Clos, c’est ce service communal d’accueil de jour qui propose le même type d’aide (soupe et tartines de charcuterie et fromage) depuis 2020. L’année dernière, la Croix-Rouge et le service communal avaient d’ailleurs fonctionné ensemble, en accueillant les personnes précarisées uniquement dans les locaux de la rue de la Résistance. "En moyenne, ils accueillent une quinzaine de personnes par jour, note Marie Granieri. Pour nous qui mettions sur pied ce bar à soupe depuis 2005, c’est une page qui se tourne. Mais ne soyons pas tristes puisqu’une aide comparable existe désormais en ville."