Le nombre croissant de cas positifs au Covid-19 en Province de Liège a eu raison de l'organisation.

La Ville de Liège vient de le faire savoir dans un communiqué...

"En étroite concertation avec le Gouvernement fédéral et les entités fédérées, les autorités liégeoises ont toujours mis tout en œuvre pour lutter contre la pandémie et maintenir autant que possible la vie culturelle, économique et sociale.

Ainsi, d’importants efforts ont été consentis par les forains et par les services communaux pour assurer les meilleures conditions sanitaires sur le champ de foire.

La séparation du champ de foire en quatre zones distinctes avec entrée et sortie indépendantes, un comptage permanent de l’assistance avec une limitation du nombre de personnes (400 personnes) ou bulles familiales par zone, l’organisation de couloir séparant les flux, le respect par chaque métier d’un protocole sanitaire strict, … sont autant de mesures strictes que la Ville et les forains s’engageaient à mettre en œuvre à leur frais pour assurer la meilleure sécurité sanitaire", peut-on lire dans le communiqué. "Le comité de concertation présidé par le Premier Ministre, Alexander DE CROO, en présence des Ministres-Présidents des communautés s’est réuni ce jour. Il a notamment évalué la situation sur base de l’évolution du nombre de cas par 100.000 habitants. Force est de constater que sur les derniers 14 jours, la situation s’est dégradée en région liégeoise comme dans de nombreux endroits du Pays. Ceci constitue une phase d’alerte intense indiquant une circulation soutenue du virus. Le risque d’évolution de la situation sanitaire vers un stade difficilement gérable est important.

En concertation avec les autorités fédérales, communautaires, régionales et provinciales, les autorités communales ne peuvent pas courir ce risque.

En conséquence, il est décidé, la mort dans l’âme, de ne pas tenir l’édition 2020 de la Foire de Liège.

La Ville regrette que l’évolution actuelle de la pandémie l’oblige à prendre pareille décision et elle fait la promesse d’accueillir les forains dès que la situation sanitaire le permettra.

La Ville estime par ailleurs indispensable de prendre cette décision dès aujourd’hui avant que les forains ne commencent à monter leurs attractions. Ils seront bien entendu rapidement remboursés des redevances déjà payées.

Sensible à la situation de détresse des forains et de leurs familles, la Ville demande solennellement aux gouvernem​ents de leur venir en aide".