Samedi dernier, les partenaires de la future majorité (PS-MR-CDH-NV) ont conclu un accord qui prévoit d’installer Malik Ben Achour (3e score) bourgmestre.

Mais pour y arriver, ceux-ci devront déposer une motion mixte comprenant une motion collective à l’égard du collège communal en place, et deux motions individuelles à l’encontre de la bourgmestre actuelle Muriel Targnion (1er score) et du président de CPAS Hasan Aydin (2e score), mis sur la touche. Celle-ci devra être votée en majorité au conseil communal.

Mais avant cela, les partenaires doivent retirer la motion mixte votée par le conseil communal le 21 septembre, qui avait permis à Jean-François Istasse (7e score) d’être un temps mayeur. Une motion suspendue par le Conseil d’État le 25 octobre au motif d’une motivation insuffisante d’une des trois motions individuelles.

C’est en ce sens que Cécile Ozer, cheffe du groupe CDH, a sollicité ce jeudi une demande d’ajout d’un point complémentaire à l’ordre du jour de la séance du conseil communal du 29 mars. Ce point concerne "le retrait avec effet rétroactif de la délibération du 21 septembre 2020 portant l’adoption d’une motion de méfiance mixte incluant une motion collective à l’égard de l’ensemble du collège communal et trois motions individuelles à l’égard de la bourgmestre, du président du CPAS et d’une échevine, ainsi que tous les actes corollaires y afférents, en l’occurrence les actes de renonciation de messieurs les conseiller Malik Ben achour (PS), Antoine Lukoki (PS) et Said Naji (PS)"… avec comme justification "qu’un acte administratif créateur de droit peut être retiré pour autant qu’il soit entaché d’illégalité, que le retrait soit motivé par cette illégalité et que le retrait intervienne à un moment où il est encore susceptible d’être annulé par le Conseil d’État", codes à l’appui.

Une fois cette motion retirée, les partenaires pourront déposer une nouvelle motion en étant précis sur les mots, car le risque n’est pas à exclure que Targnion ou Aydin aillent au Conseil d’État, avec la menace d’un éventuel retour à la case départ.