Le ministre de la Mobilité Philippe Henry l’a confirmé au député Rodrigue Demeuse.

Bonne nouvelle pour les “nouveaux” usagers du Tec et plus particulièrement ceux de la ligne Wel (Wallonia Easy Line), qui relie les villes de Liège et Marche. Un nouvel arrêt sera proposé. Celui-ci se situera au niveau du village de Tinlot ; un besoin clairement exprimé par les citoyens de l’entité…

En effet, c’est le ministre wallon de la Mobilité, Philippe Henry (Écolo) qui l’a confirmé, en réponse à la question posée par Rodrigue Demeuse (Écolo), député hutois : suite à un essai concluant réalisé récemment, le nouvel arrêt à Tinlot sera officialisé en janvier 2020.

Pour rappel en effet, ce sont six lignes de bus Wel qui ont été mises en place en Wallonie, dont celle qui permet de relier les villes de Liège et Marche. Depuis le 29 avril dernier, 3 voire 4 bus le matin et autant le soir relient les deux villes. Le principe est simple : pour un montant de 5€ (70 € maximum par mois), l’usager bénéficie d’un bus de qualité, confortable avec wifi. Sur les six lignes mises en place, celle de Liège-Marche affichait cet été déjà le taux de fréquentation le plus satisfaisant. Il faut dire que les possibilités en termes de transports publics dans la zone restaient limitées, jusqu’à cette ligne...

Temps de parcours impacté

Le hic donc, c’est que l’efficacité et la rapidité du service nécessitent peu d’arrêts. Une dizaine au total dont Rotheux, le CHU, le Sart-Tilman, la gare des Guillemins et Liège-Opéra (terminus du sens Marche-Liège)… Dans le Condroz, on regardait donc passer, non pas le train, mais le bus.

Dès janvier 2020, un nouvel arrêt visiblement pertinent devrait donc dynamiser la ligne.

“L’essai fut positif”, a confirmé le ministre, “à condition que la commune déplace le marché hebdomadaire, ce qui est également acquis. Il est toutefois à noter que ce nouvel arrêt entraînera une augmentation du temps de parcours de 4 minutes”.