Liège Diyanet attend prochainement la décision du Gouvernement wallon.

En juillet 2015, le collège communal de Fléron signalait à l’association Diyanet, le réseau officiel des affaires religieuses de l’État turc, que son projet de mosquée à Retinne, projet comprenant un minaret de 22 m de haut, recevait un avis défavorable au terme de l’enquête publique. Un avis qui n’était finalement qu’une orientation puisque la décision finale revenait à l’administration wallonne.

Seulement voilà, le fonctionnaire délégué a laissé courir le délai et n’a pas statué dans le temps imparti. Cette non-décision revenait donc à invalider la demande de permis d’urbanisme pour la construction de l’édifice religieux. L’association turque a dès lors introduit un recours devant le Gouvernement wallon. "Et la décision est attendue dans le courant de ce mois puisqu’il a 75 jours pour statuer mais nous ne nous attendons pas à obtenir gain de cause", avance Me Kursat Bilge, conseil de Diyanet.

On se souviendra que la demande de Diyanet avait été modérément appréciée par le voisinage. Le collège avait motivé sa décision par le fait que la zone devait prioritairement être destinée à du logement et que les dérogations sollicitées ne s’intégraient pas dans le bâti et le non-bâti existant.

"Pourtant, en 2007-2008, lorsque ma cliente a entamé les discussions avec la commune, elle avait fait part de son intérêt d’acheter l’espace industriel à l’abandon et le transformer en une mosquée et un centre culturel. Elle avait donc déboursé une somme importante, quelque 500.000 €, dans l’espoir de réaliser son projet. Puis, changement de majorité et refus de l’autorité communale de voir la mosquée se réaliser."

L’avocat de Diyanet souligne que l’association est prête à revoir "une fois encore le projet qui a déjà fait l’objet de cinq à six modifications et qui en définitive prévoyait un minaret que l’on ne voyait pas de l’extérieur".

Le collège avait pour sa part précisé que "la cohabitation entre l’actuelle mosquée et les riverains se déroulait sans problème". Il avait aussi ajouté être à l’écoute pour trouver un endroit plus approprié. Dossier à suivre.