Nous l’évoquions ce jeudi matin : l’avenir de la piscine de Chaudfontaine est incertain depuis les terribles inondations de mi-juillet. Situé en bord de rivière, dans une circonvolution de la Vesdre, le bâtiment a été complètement submergé lors de la montée des eaux. Et si la structure principale semblait avoir bien résisté, une étude de stabilité a rapidement été commandée afin de s’assurer de la survie de la piscine de Chaudfontaine. Le résultat de celle-ci était attendu… il est désormais connu.

"Nous venons de recevoir ce résultat et le bâtiment serait considéré comme stable", nous confirme Anne Thans échevine des Sports, "je dis bien serait car une incertitude persiste étant donné le fait que tout n’a pas pu être nettoyé".

Le site de la piscine de Chaudfontaine a été particulièrement impacté par les inondations et, qui plus est, il sert aujourd’hui de zone de stockage pour les déchets récoltés à Chaudfontaine et dans la vallée de la Vesdre.

"L’étude s’attarde aussi sur la particularité de la piscine qui est sa toiture mobile", poursuit Anne Thans. "Celle-ci repose sur un rail mais un élément de cette structure a été sectionné. C’est la raison pour laquelle cette toiture doit encore être testée par une société française".

Si cette toiture devait être remplacée, cela pourrait modifier les plans de rénovation du bâtiment donc… et la facture. Pour rappel, lors de la catastrophe de mi-juillet, la piscine de Chaudfontaine était déjà fermée et en attente d’une vaste rénovation - les marchés allaient être lancés - estimée à 3 millions d’euros.