En janvier dernier, nous faisions part du souhait de la commune de Flémalle d’acheter l’ancien bâtiment des finances, sur la Grand’route côté Flémalle-Haute, en vue d’y installer les services de la police locale. À cette fin, une somme de l’ordre de 1,4 million d’€, sur base d’une estimation du prix de vente, avait été inscrite au budget 2021, à l’extraordinaire (programme d’investissements).

La commune avait alors adressé un courrier à la Régie des bâtiments, propriétaire des lieux, afin de l’informer de son intérêt envers cet immeuble délaissé par le SPF Finances il y a quelques années. Depuis lors, un accord est intervenu entre la Régie des bâtiments et la commune de Flémalle, laquelle doit lancer une procédure d’expropriation pour cause d’utilité publique en vue d’acquérir le bien en question. Procédure qui a été soumise au conseil communal, lundi soir, pour approbation.

Pour mettre en œuvre cette expropriation, il revient désormais à la commune de transmettre à la Région wallonne un dossier détaillant les raisons de vouloir acquérir le bâtiment. Une fois que la Région aura marqué son accord, le dossier sera à nouveau présenté au conseil communal en vue d’adopter un arrêté d’expropriation.

Pas moins de 2 350 m2

Concrètement, la commune de Flémalle deviendrait propriétaire de la partie de l’immeuble auparavant occupée par le SPF Finances, soit 60 %, bpost restant propriétaire de la partie qui abrite toujours actuellement ses services.

La volonté des autorités flémalloises est donc d’y installer les services de la police locale, aujourd’hui répartis sur deux sites. Ce qui, en termes de gestion, ne facilite pas les choses… "De plus, on pourra ainsi répondre à la circulaire qui impose toute une série de normes en matière de sécurisation des bâtiments destinés à accueillir des services de police", souligne la bourgmestre, Isabelle Simonis. "S’agissant d’une vaste superficie de 2 350 m², cela permettra de développer des fonctions qui n’existent pas vraiment à ce jour, comme affecter des lieux à la gestion de la violence."

Restera à s’entendre avec bpost en vue de disposer de zones de stationnement en suffisance, ce qui est nécessaire pour le bon fonctionnement de la police…