Ce mardi, nous apprenons que l'annexe psychiatrique de Lantin, mais aussi le bloc S de la prison de Lantin viennent d'être confinées ! Une annonce qui tombe à la veille ce mercredi, de l'ouverture d'une aile qui doit recevoir les détenus francophones atteint de Covid... 

En tout, le bloc S abrite environ 150 détenus tandis que l'aile psychiatrique abrite environ 50 personnes. Ce samedi, c'était la maison de peine dans laquelle se trouvent 300 détenus qui a été confinée après une visite de détenues. Le nombre de cas de Covid se multiplient au sein de la prison. En coulisses, certains agents regrettent que les visites aient été de nouveau autorisées et pensent que c'est de cette manière que le virus s'est introduit au sein de la prison. 

Une nouvelle qui tombe assez mal puisque la prison de Lantin va accueillir les détenus francophones de toute la Belgique atteints de Covid dès ce mercredi. "Ils n’ont pas reçu de combinaisons", nous a expliqu& un agent qui désire rester anonyme. "Nous devions recevoir une formation avec une infirmière de la Citadelle le 22 octobre dernier, mais la formation a été reportée et annulée", nous a déclaré Olivier Blaise, délégué CSC pour l’aile Covid. "Plusieurs membres du personnel sont en quarantaine. La direction générale pousse l’ouverture de l’aile, mais nous ne sommes pas prêts. Quant au matériel, il n’est pas arrivé. Nous n’avons pas de combinaisons et pas encore de masques ! J’espère que l’on va au moins nous fournir des FFP2. Certains objets sont en rupture de stock et nous ne les aurons pas pour l’ouverture", poursuit Olivier Blaise. "La plupart du personnel n’a pas de formation médicale et est âgée entre 30 et 60 ans. Nous avons de la chance d’avoir des agents très volontaires, mais nous ne voulons pas d’une hécatombe."