Prendre soin de soi… et pas que d’un point de vue purement médical. Tel est le message qu’adresse aujourd’hui l’ASBL Le Commerce Liégeois aux autorités fédérales, alors qu’on annonce un possible retour à la normale pour les métiers de contacts… mais quand ?

Pour éviter que la situation actuelle, particulièrement préjudiciable pour de nombreux indépendants, se prolonge, ils souhaitent s’exprimer… Rappelant que, "en ces temps particulièrement moroses où les contacts familiaux et sociaux sont très limités ainsi que les activités culturelles, touristiques,… la détresse morale et psychologique guette chacun d’entre nous et parfois un certain laissez aller physique s’installe aggravant encore le sentiment de mal-être".

La solution ? Elle passe notamment par une réouverture de ces métiers jugés nécessaires au bien-être, "le coiffeur ou l’esthéticienne qui permet de rebooster son moral et de se sentir mieux dans sa peau". Une manière aussi insiste le Commerce liégeois, de recréer un lien social plus nécessaire que jamais…

Malgré le risque sanitaire ? Sur ce point, l’association rappelle aussi que lors de la fermeture de ces "métiers", "il n’y a pas eu de diminution significative des contaminations". Et de rappeler également la "mise en place de toute une série de mesures visant à garantir la sécurité des clients"