Pour la seconde fois, après un retour en présentiel, le conseil communal de Hannut s’est réuni ce jeudi en vidéoconférence. D’emblée, le bourgmestre Manu Douette (MR) a remercié le personnel pour sa gestion de la crise du Covid-19.

Et ce dernier, à la satisfaction des différents groupes politiques, de faire le point sur plusieurs aspects liés à celle-ci. À savoir notamment la rentrée récente des écoles communales autorisée en code rouge sans repas chauds proposés ainsi que la situation dans les maisons de repos gérées par le CPAS de l’entité.

"Je pense que le nuage noir est derrière nous" a dit le bourgmestre, tandis qu’aucun débordement n’a été constaté suite aux contrôles policiers effectués. En outre, a indiqué Manu Douette, si les marchés ont été réduits à la portion congrue, "une attention particulière a été accordée au milieu hospitalier".

Alors que des octrois de subventions étaient également au programme de même que les budgets des fabriques d’églises, les modifications budgétaires du CPAS ont retenu l’attention. C’est que ce dernier, outre la gestion de l’aide sociale, assure également celle d’une crèche, d’un home et d’une ETA.

Le président Pol Oter (MR) a tout d’abord souligné l’absence de majoration de la dotation communale. Et ce en raison notamment d’une diminution des dépenses de personnel. Quant à celles de fonctionnement, le Covid-19 a eu plusieurs impacts, par exemple sur la crèche et la résidence services.

Une diminution de l’intervention du CPAS vers l’ETA est aussi constatée. Ainsi que, dans le même temps, une augmentation des dépenses en matière de RIS mais "il ne s’agit pas d’une explosion". Le CPAS de Hannut a pu profiter d’une aide financière accrodée dans le cadre du Fonds Covid dédié à l’aide sociale.

Alors même qu’il a pu compter sur des subsides octroyés par l’ONE et par l’Aviq en ce qui concerne la crèche et la résidence services, l’ETA affiche quant à elle des recettes en forte hausse. Et ce de pas moins de 360 000 euros, lesquelles s’expliquent par sa participation aux travaux du complexe Plopsaqua. Celui-ci doit bientôt être inauguré et le souhait exprimé par l’opposition H + est celui d’une prolongation de cette intervention. Sans toutefois oublier les autres missions tandis que le PS estime quant à lui que "tout n’est pas rose selon le Crac", faisant référence en la matière au dépassement des balises régionales.