Tout qui fréquente de manière habituelle les infrastructures de football existantes sur le sol flémallois, ou qui s’y présente occasionnellement, peut dire que les conditions d’accueil, tant pour les joueurs et les parents que les visiteurs, laissent clairement à désirer… Autant dire que le nouveau centre de football à Mons-lez-Liège est attendu avec impatience !

S’il est évident, à voir l’état de ce que sera la future voirie d’accès (côté rue Jean-Louis Adam), que les travaux ne sont pas terminés, on peut déjà se faire une idée de ce à quoi ça ressemblera… Et franchement, par rapport aux installations actuelles très vieillissantes, il n’y a pas photo ! Ce que l’on voit déjà est très prometteur ! C’est en compagnie d’un échevin des Sports satisfait de la concrétisation de ce beau dossier, Fabian Pavone, que nous avons visité en primeur le futur centre de football qui, on peut l’apercevoir de la rue Jean-Louis Adam, porte déjà son nom… "CSL Flémalle", ni plus ni moins ! CSL pour Centre sportif local, du nom de la régie communale autonome ayant pour mission de dynamiser la pratique sportive sur l’entité et qui gère diverses infrastructures communales.

Buvette lumineuse

"La commune a son bâtiment, le CPAS aussi. Le CSL faisant partie de l’ADN de la commune, j’ai donc souhaité qu’il dispose aussi de son bâtiment", souligne Fabian Pavone, qui suit, semaine après semaine, l’évolution du chantier.

Si bien que, même s’il préfère ne pas trop s’avancer, les travaux devraient s’achever au printemps prochain. Pas certain, en revanche, que la Royale Union Flémalloise (RUF), cette structure qui réunit les trois anciens clubs de football de Mons-lez-Liège, d’Ivoz-Ramet et des Trixhes, et qui compte environ 280 gamins au sein de son école des jeunes, y achèvera la saison en cours…

Le site comprendra quatre terrains, dont deux en synthétique (bouchons de liège) aménagés du côté de la voie d’accès (il manque les goals ainsi que le marquoir). De l’autre côté du bâtiment, il y aura deux autres terrains en herbe, dont l’un destiné à l’équipe Première (actuellement 3e au classement en P2). "Il doit encore être semé mais il restera un an impraticable afin de le laisser prendre correctement", précise l’échevin. "On utilisera, par contre, le 2e en herbe. Plus petit, ce sera un terrain d’échauffement et il pourra également être utilisé pour jouer à cinq et à huit."

Comme on peut le voir sur la photo ci-dessus, le bâtiment affiche une allure résolument moderne, plus particulièrement la partie blanche dont le pourtour est quasi entièrement vitré. Ce qui apportera beaucoup de clarté à la buvette et permettra d’observer ce qu’il se passe sur les terrains situés de part et d’autre ! Une buvette qui sera non seulement très lumineuse, et à laquelle les poutres en bois donneront un aspect chaleureux, mais qui disposera également d’une cuisine. "Ce qui permettra de proposer autre chose au niveau de la restauration", relève-t-il.

Depuis la buvette, des portes coulissantes donneront accès à la tribune de 274 places (face au terrain en herbe), ainsi qu’à une terrasse. L’une et l’autre seront également accessibles depuis l’extérieur. À noter qu’une tribune couverte de 80 à 100 places a également été installée entre les deux terrains synthétiques.