C’est une nouvelle qui réjouit la Ville de Verviers, celle de l’obtention du certificat de patrimoine dans le dossier de restauration du Grand-Théâtre, fermé depuis juillet 2015. "C’est un moment décisif dans ce dossier", souligne la bourgmestre Muriel Targnion qui porte le dossier depuis son entrée en fonction en octobre 2015. Celle-ci dit avoir eu à cœur à chercher des subsides à tous les échelons de pouvoir (province, Région wallonne, FWB…) qui permettront de financer en grande partie cet important projet estimé à 33 millions d’euros.

"C’est l’aboutissement de plusieurs années de travail entre les équipes de la Ville, le bureau d’architecture L’Escaut…", se réjouit l’échevin de la Culture Jean-François Chefneux. Qu’est-ce que ce certificat de patrimoine ? "C’est un document administratif imposé pour pouvoir déposer une demande de permis quand on touche à un bâtiment classé, en l’occurrence ici un patrimoine exceptionnel", explique-t-il. "Chaque détail du bâtiment a dû faire l’objet d’une réflexion, d’une validation de l’ensemble du Comité d’accompagnement" réunissant l’Awap, la Commission des monuments, sites et fouilles, et la Fédération Wallonie-Bruxelles, de sorte à ce que la restauration respecte à l’identique le bâtiment comme il était à l’origine, soit "encore plus qu’aujourd’hui".

Et de donner pour exemples la réflexion du système de chauffage "pour ne pas dénaturer le lieu", le choix du tissu des fauteuils, du papier peint, de l’éclairage, mais aussi les exigences des pompiers en matière de résistance au feu, la nouvelle percée arrière "pour préserver un maximum de façade", etc.

Début en 2022

L’obtention de ce certificat va permettre à la Ville de passer à l’étape suivante : celle du permis d’urbanisme qui devrait être introduit dans le mois. "Le cahier des charges de 700 pages est déjà prêt". Une fois le permis accordé, "il restera à lancer les marchés" qui pourraient être attribués fin 2021 "et mettre en œuvre le projet culturel". Le début des travaux pourrait intervenir vers 2022.