La cour d'appel de Liège a fixé au 19 mai prochain le prononcé de son arrêt dans le dossier d'un Liégeois âgé de 50 ans poursuivi pour avoir commis une tentative d'assassinat au tournevis sur l'ex-compagnon de sa compagne. Le prévenu encourt une peine de 40 mois de prison. Les faits s'étaient déroulés le 3 décembre 2020 à Grâce-Hollogne. Le prévenu avait été impliqué dans une dispute préalable, car il reprochait à l'ex-compagnon de sa compagne d'avoir frappé la fille de cette dernière. Des insultes avaient été échangées par téléphone et le prévenu avait décidé de se rendre chez son adversaire pour s'expliquer avec lui.

Dans l'altercation qui a suivi, le prévenu avait porté un puissant coup de tournevis à son adversaire. Ses intentions, enregistrées par la victime lors de conversations téléphoniques, avaient permis au parquet de définir des préventions de tentative d'assassinat, de port d'arme et de séjour illégal.

La préméditation des faits avait été retenue par le tribunal mais pas l'intention homicide. Le parquet avait fait appel de la décision et a requis devant la cour d'appel la qualification des faits en tentative d'assassinat. Le prévenu encourt une peine de 40 mois de prison ferme.

La défense, Me Van Laenen, a plaidé une requalification en coups et blessures et a contesté la préméditation. L'avocat a aussi évoqué la légitime défense et l'excuse de provocation.

L'arrêt est attendu le 19 mai.