De nombreux travailleurs des hôpitaux et des maisons de repos et de soins du secteur public de la province de Liège arrêteront le travail pendant une heure jeudi, a indiqué la CSC Services publics. 

"Nous voulons voir aboutir nos revendications dans les plus brefs délais, à savoir une revalorisation pérenne du secteur, une politique d'emploi positive, l'amélioration des conditions de travail et la diminution de la charge psychosociale mais aussi la poursuite du travail entamé sur l'accord social 2017", explique Lina Cloostermans, secrétaire permanente CSC Services publics.

Les organisations syndicales ont rappelé ces revendications aux représentants du monde politique et des employeurs du secteur des soins de santé lors d'une rencontre mardi. "Une rencontre au cours de laquelle une méthode de travail pour les futures négociations a été définie", précise le syndicat chrétien dans un communiqué.

Les autorités présentes se sont engagées à négocier les quatre revendications générales dans des délais très courts et les moyens budgétaires nécessaires pour les rencontrer. Une nouvelle réunion est prévue mardi 9 juin.

Entre-temps, les travailleurs tiennent à faire savoir qu'ils sont déterminés. Ils mènent un arrêt de travail jeudi en province de Liège. "Afin de ne pas sanctionner doublement le patient, car lui aussi est victime de la situation dans le secteur, ils ont choisi de se rassembler devant diverses institutions entre 13 et 14 heures: le CHR de la Citadelle, le CHBA Seraing, l'ISoSL, le CHR de Huy, le CHBA Joseph-Wauters Waremme, le CHR de Verviers et la clinique Reine Astrid à Malmedy."

Des actions pour soutenir le personnel des maisons de repos, de soins et des hôpitaux publics ont déjà été menées par la CGSP-Admi en région liégeoise le 27 mai et ce mercredi.