L’Accueil temps libre regroupe depuis 2017 plusieurs services relatifs à la petite enfance actifs sur le territoire de Waremme. "L’objectif de la Ville a été de coordonner et de structurer l’offre existante en la matière."

Il y a peu, l’échevine en charge Stéphanie Kiproski (PS) a fait le point sur le sujet. Il s’agit d’occuper les enfants âgés de 2,5 à 12 ans durant leur temps libre. Et ce sont environ 50 opérateurs publics et privés qui sont présents sur ce terrain.

En cette année de crise sanitaire, l’échevine est revenue sur les stages organisés durant l’été. Lesquels constituent avec les garderies l’essentiel du rôle de l’ATL. "Quelques stages ont été annulés faute d’inscrits mais on en compte 207 répartis sur cinq semaines contre environ le même nombre l’an dernier."

Si l’impact du Covid-19 a été relativement limité, il s’agit également pour la Ville de s’inscrire dans les objectifs définis par le programme clé en cours et qui doit se clôturer en 2022. Un accent est ainsi mis notamment sur la formation du personnel mais aussi sur la communication, sur l’accueil et sur l’offre de stages.

Un second cycle de formation de base a été organisé avec le concours de la Province tandis que l’ASBL Coala a quant à elle assuré la formation continue. En termes de partenariats, aucune nouvelle demande n’a émané des opérateurs, un nouveau étant constitué par L’univers de Marine depuis l’été dernier.

Au rayon des nouveautés, le centre sportif et BDK ont proposé des stages sportifs en immersion néerlandaise. "Le souhait exprimé par les parents est d’étendre les garderies et la volonté est aussi d’occuper les enfants durant les jours blancs."

L’année 2021 à venir sera quant à elle dédicacée à deux actions, à savoir la sensibilisation au harcèlement scolaire et l’inclusion des enfants porteurs de handicap.