L’investisseur Minguet envisage près de 300 kots au bord d’esplanade Saint-Léonard

LIÈGE C’est tout le paradoxe d’un quartier qui revendique sa marginalité et qui tient à conserver son caractère frondeur; lorsqu’un projet de rénovation prend racine, la contestation est au rendez-vous…

En l’occurrence, elle semble largement partagée par les riverains de l’esplanade Saint-Léonard face à ce projet d’immeubles de kots pour étudiants qui serait érigé à l’entrée de la rue Vivegnis et de la rue du Baneux, sur le site désaffecté des usines Sacré pour être précis (photo).

Au regard du projet, toutefois, la colère des riverains ne semble pas irrationnelle. On craint en effet de voir ici se construire des bâtiments qui défigureraient intégralement cet espace, des bâtiments trop imposants.

En effet, ce ne sont pas quelques kots que l’investisseur Laurent Minguet envisage ici de construire mais bien 285 ! Inévitablement, les gabarits effrayent et font de l’ombre aux proches riverains.

Au-delà de l’aspect urbanistique, c’est la concentration de jeunes dans un quartier déjà dense qui est ici pointée du doigt. L’esplanade Saint-Léonard accueille en effet déjà de nombreuses festivités et les voisins directs craignent que ce petit plus de jeunesse, bien que positif, ne soit excessif.

Pour l’heure, le permis n’a pas encore accordé par les autorités. Le nombre de chambres devra sans doute être revu à la baisse.



© La Dernière Heure 2012