Le tribunal correctionnel de Liège a entamé l’affaire à charge d’Erik Neven, 57 ans, déjà condamné pour proxénétisme, l’ancien avocat de ce dernier, mais aussi la compagne de l’intéressé.

Les prévenus doivent répondre de proxénétisme, d’aide au séjour d’une personne en situation irrégulière, de traite des êtres humains, le tout dans le cadre d’une organisation criminelle. Selon le parquet, Erik Neven était le dirigeant, son ancien avocat était son bras droit, notamment lors de ses nombreuses absences.

Pour rappel, Erik Neven a écopé de sept ans de prison le 2 décembre 2010 devant la cour d’appel de Liège pour le même type de faits, commis entre 1999 et 2003. Son avocat avait écopé d’une peine de trois ans de prison avec sursis pour la moitié le 18 janvier 2018 pour avoir également participé aux préventions. Cette fois, les deux hommes doivent répondre d’avoir permis le séjour d’une jeune Sénégalaise et d’avoir exploité ses activités de prostitution entre 2013 et 2017.

La jeune femme a notamment séjourné au domicile d’Erik Neven. Après l’incendie de la maison d’Erik Neven et de la plantation de cannabis qui s’y trouvait, elle a aussi vécu une dizaine de jours au domicile de l’avocat d’Erik Neven.

Erik Neven et sa compagne ont envoyé d’importantes sommes d’argent à la famille de la jeune femme. Cette dernière a déclaré qu’elle avait déjà été victime de la violence d’Erik Neven, ce que ce dernier réfute.

Quant à l’ancien avocat, il a admis avoir accueilli la jeune femme, pour l’aider et sans avoir pensé à mal.