Une chaine de solidarité exceptionnelle s’est mise en place à la suite de l’invasion de l’Ukraine par la Russie. En Belgique, l’élan d’entraide est particulièrement fort et toute une série d’initiatives locales voient le jour. A Herstal aussi la solidarité opère. Le parti socialiste herstalien a accueilli 28 réfugiés Ukrainiens lors d’une étape dans leur voyage vers Mieres, en Espagne.

Plusieurs habitants de cette municipalité espagnole, avec laquelle Herstal est jumelée depuis 2018, ont décidé de prendre la route avec trois camionnettes afin d’apporter de l’aide matérielle à la frontière polono-ukrainienne. Ils ont profité de leur retour pour mettre à l’abri 28 femmes et enfants fuyant la guerre en Ukraine. « J’ai été contacté il y a une semaine par ces habitants de Mieres qui avaient prévu de venir en aide aux Ukrainiens. Ils cherchaient une solution pour héberger les réfugiés une nuit afin de faire une étape dans ce périple de 2700 kilomètres. J’en ai parlé avec les militants du parti qui ont directement fait preuve d’une grande solidarité. En quelques jours, nous avons mis tout en œuvre pour offrir à ces personnes un hébergement et un peu de réconfort », explique Michael Gonzalez, militant socialiste de Herstal.

« Le lien avec Mieres est très profond et de nombreux militants de Herstal en sont originaires. Il nous a semblé naturel de les aider dans leur geste de solidarité envers ces femmes et ces enfants qui fuient plus de vingt jours de bombardements incessants de l’envahisseur russe. J’en profite aussi pour remercier l’institution Provinciale, et particulièrement Luc Gillard, qui nous a permis d’accueillir tous les réfugiés en un seul lieu à Grivegnée », poursuit Philippe Godin, Président du parti socialiste local.

Les 28 femmes et enfants Ukrainiens sont arrivés en Belgique ce mardi 15 mars à 23 heures. Ils ont été pris en charge par les militants. En plus de l’hébergement, un repas et un petit déjeuner leur ont été offerts. L’opération a été financée par la parti socialiste local herstalien qui a notamment commandé les repas auprès du service Horesol du CPAS de la Ville de Herstal. Ils ont pu reprendre la route le mercredi matin vers Mieres.