Enfin, diront sans doute les personnes ayant l’habitude d’emprunter les RaVels, qu’il s’agisse de promeneurs, de joggeurs, de cyclistes ou d’adeptes du roller ou de la trottinette. Même pour les personnes à mobilité réduite, cela peut constituer un moyen de se déplacer d’un point à l’autre de manière plus sécurisante…

Bonne nouvelle, donc, que d’apprendre que la commune de Flémalle disposera prochainement d’un réseau RaVel, côté rive droite de la Meuse, permettant de relier les ponts de Seraing et d’Engis dans le cadre d’une telle infrastructure sécurisée !

En effet, si le RaVel existe sur la rive droite, à emprunter sur Flémalle au départ du quai de Halage (au niveau de l’écluse d’Ivoz-Ramet) - à ne pas confondre avec le quai du Halage en rive gauche (côté Chokier) - un tronçon était manquant à hauteur de la carrière Carmeuse. À ce niveau, pour poursuivre leur chemin vers Engis, les utilisateurs doivent emprunter la chaussée de Ramioul…

Pour le 15 octobre

"Voilà des années que ce tronçon manquant est réclamé. D’ici peu, une fois ce tronçon de 1 300 à 1 400 m réalisé, il sera possible de relier Seraing à Engis de façon sécurisée. C’est une bonne chose pour la mobilité douce", souligne Sophie Thémont, échevine en charge de la mobilité à Flémalle.

Et c’est d’autant plus positif que cela n’a rien coûté à la commune puisque cet investissement, de l’ordre de 700 000 €, est financé par le Service Public de Wallonie

À ce stade, ce nouveau tronçon existe mais il reste à finaliser le revêtement et à placer des dispositifs de protection vis-à-vis de la voie rapide et la ligne de chemin de fer. La fin des travaux est annoncée pour le 15 octobre.