Avec la crise du coronavirus et l’impossibilité de voyager à l’étranger, nombreux sont les Belges qui en ont profité pour (re)découvrir certaines régions du pays, à pied, ou à vélo, empruntant notamment le "réseau points-nœuds", un réseau qui ne cesse de grandir et évoluer.

Voici depuis plusieurs années que la Province de Liège avec son département Infrastructures et Environnement, la Fédération du tourisme et Liège Europe Métropole œuvrent à la mise en place d’un réseau en points-nœuds, avec un investissement de 600 000 euros. À ce jour, plus de 1 600 kilomètres de balades à vélo ont ainsi déjà été balisés dans la Province sur les quelque 2 000 à 2 500 qui seront à terme couverts, et 200 km de plus d’ici fin 2021. Plusieurs phases viennent d’être finalisées comme la connexion du Pays de Herve avec la Basse-Meuse, ou entre Spa et Jalhay.

Au total, le réseau vélotourisme points-nœuds en Province de Liège comprend 7 000 balises sur le territoire. Ce réseau a l’avantage d’être connecté au reste de la Wallonie, mais aussi aux régions et pays frontaliers, et s’appuie le plus souvent sur la colonne vertébrale du Ravel.

Face à l’engouement pour le slow tourism, "la Province de Liège n’a de cesse de renforcer son offre vélotouristique", explique Claude Klenkenberg, député provincial en charge du Tourisme. "L’idée est de capter un public à l’extérieur pour passer ses vacances dans notre région", ajoute Niels Antoine, expert mobilité à Liège Europe Métropole. "On a vu la fréquentation d’utilisateurs du réseau augmenter à trois chiffres !"

Nouvelles offres

Dès cet été, la Province propose des carnets de route combinant le train et la balade à vélo. Ils sont actuellement au nombre de quatre et emmènent le touriste de Welkenraedt à Liège, Trois-Ponts à Bütgenbach… Ils sont téléchargeables sur le site internet de la Fédération du Tourisme www.liegetourisme.be, de même que les cartes du réseau points-nœuds. Enfin, 26 idées balades sont également disponibles en ligne.