Cette fois, c’est la bonne… En ce début de semaine, la Région Wallonne a accordé le permis au Standard, permettant ainsi la transformation du stade Maurice Dufrasne.

Un avis positif au vu des modifications qui avaient été exigées par le Fonctionnaire délégué qui, en août, avait refusé le dossier.

On se souvient en effet que le permis pour le nouveau stade n’était pas accepté "en l’état". Des modifications devaient être apportées, au niveau des parkings notamment mais également d’un point de vue technique (gestion des eaux, sécurité dans les tribunes…). Il nous revient qu’un cheminement cyclo-piéton a aussi été intégré au dossier.

© Assar Architects
Le permis en question est un permis intégré, qui comprend donc une autorisation d’exploiter, un permis d’environnement, une autorisation d’urbanisme et une autorisation socio-économique. Autant d’aspects qui en font un dossier complexe. Il concerne l’extension du stade mais aussi la nouvelle esplanade l’entourant et la modification de tout l’échangeur d’Ougrée. Depuis août, une nouvelle mouture du dossier a donc été élaborée et une nouvelle enquête publique a été lancée.

Pour rappel, l’objectif de ce titanesque chantier est de créer à Sclessin un véritable pôle autour du Standard, avec le tram de Liège notamment et un ensemble de services tels que des bureaux, de l’Horeca, une crèche, une zone commerciale ou encore une zone de loisirs. L’objectif est, en fait, de réaménager l’enceinte en augmentant notamment le nombre de places dans les tribunes, qui passerait de 28.700 à 32.126. La T2 sera rehaussée et les angles avec la T3 et la T4 seront fermés.

Parking relais

On parle également d’une rénovation-extension des vestiaires ainsi que d’un nouveau centre de presse avec auditoire et studio. Un meilleur éclairage du terrain et même le déplacement de celui-ci pour offrir un meilleur recul à la captation d’images font également partie de la transformation du stade.

L’empreinte du club de football est bien conservée grâce au travail architectural et au maintien d’un bandeau coloré rouge établi sur le pourtour du stade qui rappelle ses couleurs. Le tout, en lien direct avec le nouveau parking-relais du tram dont le chantier débutera dans les semaines à venir, au pied du terril.

Le budget total avoisine les 100 millions d’euros. Les travaux devraient se dérouler en différentes phases et s’étaler sur plusieurs années.