On l’a déjà écrit, la situation sanitaire que nous vivons en Belgique depuis près d’un an désormais impose à chacun des adaptations. Cela est également vrai dans un secteur culturel très impacté.

Dans ce contexte particulier, le Théâtre de Liège a décidé de se réinventer et de repenser sa façon de proposer des spectacles à un public demandeur. C’est ainsi donc que dès lundi, une toute nouvelle application digitale sera disponible.

Quatre représentations

Laquelle permettra comme indiqué ce jeudi par ses responsables de découvrir la programmation complète du Théâtre. Mais aussi de réserver rapidement ses billets, de les centraliser, de jeter un œil sur l’agenda théâtral et les coups de cœur ou encore de bénéficier de contenu additionnel.

En forme de cadeau de bienvenue, une diffusion en direct du dernier spectacle d’Ismaël Saidi sera proposée au public. Et ce, gratuitement à raison de quatre représentations, filmées depuis le Théâtre, les 4, 5 et 6 février à 21 h avec une séance scolaire le 5 à 17 h 30.

Ismaël Saidi est à la fois auteur, acteur, réalisateur et producteur. Homme engagé et militant, il a mis sur pied il y a quelques années le spectacle Djihad auquel ont succédé le second pan de sa trilogie consacrée au radicalisme intitulé Géhenne et Tribulations d’un musulman.

De retour au Théâtre de Liège avec qui il dit avoir "une longue histoire", c’est cette fois pour une expérience inédite. "Les puristes diront que cela ne vaut pas le spectacle vivant mais le streaming présente plusieurs avantages", souligne-t-il ainsi.

Et cet artiste en phase avec son temps de faire notamment référence à l’accessibilité à tous dont les jeunes qu’il permet. "Je suis certes un peu effrayé de ne pas avoir de retour direct du public mais je crois qu’il est bon de se réinventer."

Cette nécessité, doublée au propos de "Muhammad", est également évoquée par le directeur général du Théâtre de Liège. Ce dernier épinglant en outre "un véritable défi" même si "tous les spectacles et tous les sujets ne s’y prêtent pas".

Ce premier spectacle à être présenté en streaming ira donc de pair avec le lancement de la nouvelle "appli". La volonté exprimée étant d’en faire "une troisième scène", et ce, notamment dans le cadre du festival "Corps de Textes".