VISÉ

La ville de Visé affirme ses positions quant au projet du Trilogiport

PROJET Une procédure qui avance lentement mais qui avance, pas à pas… Le dossier du Trilogiport devrait être bouclé cet été si les délais de la procédure sont respectés. En effet, alors que le projet de plateforme multimodale dénommée Trilogiport possède déjà un permis d’aménagement, ils sont nombreux à attendre le permis d’urbanisme. L’outil logistique, censé s’installer le long du Canal Albert, au nord de Hermalle-sous-Argenteau, attend l’avis (régional) ministériel.

Pour ce faire, toutefois, toutes les parties concernées, dont les villes voisines, doivent être consultées. Les avis semblent de plus en plus tranchés. La ville de Visé a ainsi apporté un complément d’avis aux nouveaux tracés dans le cadre du projet. Contre l’avis d’Oupeye !

“C’est en fait un ajout à la délibération précédente” , explique Marcel Neven, bourgmestre de Visé, “un rejet de proposition” . Concrètement, la ville de Visé affirme ici être contre une traversée du Trilogiport depuis l’autoroute. Précisions...

Si Visé et Oupeye s’entendent sur certains aspects, la cité de l’Oie refuse la mobilité qui se dessine autour du projet. Le pont Nord enjambant la Meuse depuis l’E 25 n’était déjà pas au goût de Visé puisque le trafic de transit passe obligatoirement par le nord... et Visé.

La ville ne veut pas d’une voie de passage supplémentaire venant de la Meuse. “Dans le sens canal-Meuse, ça va, mais dans le sens Meuse-canal, ça ne va pas.” Au Port autonome de Liège, on dit travailler à la sécurité juridique du dossier. Il en aura besoin...



© La Dernière Heure 2011