Le tribunal correctionnel de Liège a condamné Hasan, 24 ans, Younes, 21 ans et Kamal, 22 ans à des peines de 70 heures de travail ou 8 mois de prison pour les deux premiers et 8 mois de prison ferme pour le troisième, le tout pour avoir enlevé, séquestré et tabassé un homme qui avait volé un scooter. Kamal a été condamné par défaut.

Le 2 septembre dernier, un homme a eu la très mauvaise idée de voler le scooter d’Hasan. Ce jour-là, Hasan a posté un appel à témoins sur Facebook. "J’étais au téléphone avec mes amis alors que je sortais du commissariat", a expliqué Hassan devant le tribunal. "J’ai alors vu un homme qui passait sur mon scooter près de la Médiacité ! Mes amis se trouvaient non loin." Ils ont donc décidé d’intercepter le voleur. "Je les ai suivis et quand je suis arrivé au pont d’Amercoeur, j’ai vu qu’ils avaient réussi à l’intercepter. Je suis allé garer ma voiture. J’ai vu que l’homme n’était plus sur le scooter et il saignait du nez."

Les deux suspects s’étaient rejeté le premier coup dès leur audition à la police. "On a décidé de le conduire au commissariat de Droixhe", a expliqué Younes. "Mais le commissariat était fermé. Il m’a dit qu’un ami allait venir payer. Mais après, il est devenu plus agressif. Il a voulu prendre quelque chose dans sa poche, il s’agissait d’un couteau. Mon ami l’a saisi." Le voleur a ensuite été "mis" dans une voiture…

"Il était d’accord de monter", a poursuivi Younès qui est monté à l’arrière avec lui. Le voleur a été tabassé. "Je ne lui ai porté aucun coup", a poursuivi le prévenu qui a commencé à s’emmêler les pinceaux puisqu’il a fini par dire que l’homme avait tenté, à plusieurs reprises d’ouvrir les portières pour sauter…

La victime a été retrouvée dans un terrain vague avec les deux pommettes, le front et le nez tuméfiés. Elle saignait de la bouche et souffrait de contusions multiples.