Jeudi dans l’après-midi, un étudiant qui se trouvait dans son kot à Liège a entendu du bruit en provenance d’une autre pièce de son immeuble et ce, alors qu’il était censé être seul dans les lieux.

Il a alors découvert un homme occupé à voler du matériel informatique dans le kot d’un de ses copains.

Une bagarre a éclaté et le voleur a été maintenu sur place jusqu’à l’arrivée de la police. Une interpellation qui ne s’est pas déroulée sans heurt puisque du matériel informatique a été endommagé.

Il s’est ensuite avéré que ledit cambrioleur n’était pas un inconnu de la justice. On en veut pour preuve ses deux condamnations pour vol… rien que durant cette année.

Deux maisons

D’ailleurs, au moment de commettre son larcin, l’homme était sous bracelet électronique qui lui avait été posé depuis quelques semaines à peine au sortir de l’établissement pénitentiaire de Lantin.

Et si ce dernier n’a pas prévenu les forces de l’ordre d’une activité géographiquement "interdite", c’est parce que le voleur habite à… deux maisons du lieu du cambriolage et qu’il peut quitter son domicile pour, par exemple, chercher du travail… Il était donc apparemment dans le périmètre autorisé en pleine après-midi.

Une fois la police sur place, le voleur a été pris en charge et ramené au poste. Privé de liberté, il a été déféré, vendredi, au parquet de Liège.