Dimanche, 75 caravanes se sont installées sans autorisation sur le territoire communal d’Esneux, à la Rosière, à l’entrée de la boucle de l’Ourthe, sur des terrains du CPAS de Liège et mis en location à un fermier de la commune. Ce vendredi, les caravanes étaient toujours présentes malgré l’arrêté, pris lundi par la bourgmestre, leur donnant 48 heures pour quitter les lieux.

Questionnée sur ses intentions, la bourgmestre Laura Iker (MR) a fait part de sa volonté de faire appel à la police fédérale pour les expulser "le plus tôt possible". Le jour reste encore à déterminer.

"Cela risque de prendre du temps car nous devons mobiliser un grand nombre d’effectifs, minimum 5 policiers par caravane. Ces personnes se sont installées sans rien demander à personne, faisant fi des règles, en zone classée", fustige-t-elle. "Plus de 300 personnes y sont réunies en toute illégalité, puisant l’eau et l’électricité et sans respect des règles de sécurité et d’hygiène. Je m’inquiète du déversement des toilettes et des eaux usées"…

Mais il n’y a pas que cela… "Le problème majeur est que nous sommes en période Covid et qu’aucun rassemblement n’est autorisé." À cela s’ajoute la présence en très grande quantité dans l’Ourthe de cyanobactéries, connues aussi sous le nom d’algues bleues, interdisant toute baignade. Une expertise est toujours en cours "car on a découvert une autre bactérie, dont on ignore encore la nature". "Je ne comprends pas ce rassemblement, d’autant plus que les fêtes du 15 août ont été annulées à Banneux."