Deux amis, nés en 1969, en sont venus aux mains dimanche à Liège. La bagarre a ensuite dégénéré et s'est terminée par un coup de pied de biche porté à la tête par l'un des deux protagonistes. Les conséquences de ce coup sont assez importantes puisque la victime est touchée au-dessus de la tête. Une fracture est constatée, qui se prolonge au niveau "du mur antérieur du sinus maxillaire droit avec fracture de l'arcade zygomatique droite", indique le rapport médical.

Les blessures importantes de la victime jettent le doute sur la version des faits donnée par le suspect, qui est par ailleurs bien connu de la justice liégeoise pour des antécédents judiciaires de toutes sortes. Ce dernier indique qu'il a frappé légèrement la victime avec le manche du pied de biche.

Le dossier est actuellement à l'instruction afin qu'un légiste détermine ce qu'il s'est réellement passé. Il est fort possible que la victime ait subi plusieurs coups portés à l'aide du pied de biche, ou alors un seul coup mais très violent.

Un mandat d'arrêt a été demandé. Le juge d'instruction va lancer une enquête afin de qualifier les faits qui se sont déroulés. Il est possible que le suspect soit cité pour tentative de meurtre, compte-tenu de la gravité des faits, et s'il s'avère que plusieurs coups ont bel et bien été portés. On ignore pour le moment l'incapacité de la victime.