La Défense n’a pas pour habitude d’être en retard, surtout lorsque la situation est critique . Ce lundi, une vingtaine de militaires, médecins, infirmiers, ambulanciers, ont investi comme promis l’hôpital du Bois de l’Abbaye à Seraing où une unité de 26 lits spécifiquement dédiée aux malades du Covid a pu être libérée. Mais puisque l’urgence est de mise un peu partout et que le Commandant militaire de la Province assure la coordination "de toutes les activités militaires de la Province dans le cadre de l’aide à la nation", la Défense a aussi déployé ses forces dans d’autres institutions de soins en cette semaine de Toussaint.

"Ce 3 novembre un renfort de 8 personnes de l’unité médicale 3 EMI (Élément médical d’intervention) vient renforcer la maison de repos "La lainière" à Verviers et d’autres demandes d’appuis sont actuellement en cours d’analyse", indique le Lieutenant-Colonel Guy Beckers.

Du côté de Malmedy, c’est la clinique Reine Astrid "qui se voit renforcée par le 12/13 ligne de Spa qui fournit dès ce mardi deux équipes de 6 hommes (plus une équipe de réserve si contamination) afin d’assurer des tâches diverses (aide à l’accueil, brancardage,….etc.)".

Comme le précise le Lieutenant-Colonel, les militaires liégeois apportent donc un soutien "physique" mais sont aussi présents sur plusieurs fronts : "une analyse est en cours pour de la fourniture de matériel d’infrastructure opérationnelle permettant à un grand hôpital de faciliter les tests Covid. Des reconnaissances ont aussi été effectuées par la Défense en coordination avec les autorités médicales civiles en vue de pouvoir réagir très rapidement si la capacité des hôpitaux de notre Province venait à être dépassée". Enfin, dès ce mardi, à l’instard du Centre médical héliporté de Bra-sur-Lienne, un hélicoptère médicalisé NH-90 devait être mis à disposition par le 1 Wing de Beauvechain pour le transfert urgent de malades…