La crise sanitaire que nous vivons tous depuis plus d’un an désormais a notamment mis en avant le rôle important joué par le personnel des soins de santé, lequel a été et est soumis à rude épreuve.

C’est ainsi que, profitant de la Journée internationale des infirmières et des infirmiers qui est célébrée ce mercredi, plusieurs partenaires ont mis sur pied un portail numérique. Dénommé "Je me recharge", il a pour but d’améliorer le bien-être mental de l’ensemble des soignants.

Cette initiative émane de la société pharmaceutique Takeda Belgium et elle est soutenue tant par Attentia, spécialiste en RH, que par l’Union générale des infirmiers de Belgique. Le portail en question, accessible à l’adresse éponyme, entend offrir à la fois un encadrement voulu scientifique mais aussi des conseils pratiques et des suggestions.

Quatre thèmes ont été identifiés comme étant problématiques par ses initiateurs. À savoir en l’espèce la fatigue, le manque de sommeil, le stress et la gestion des émotions. Ce projet plutôt original a notamment été encadré par la professeure Elke Van Hoof de la VUB, laquelle est perçue comme une autorité au niveau du bien-être mental en Belgique.

Parmi ceux qui sont à la base de cette initiative, on retrouve également un Liégeois en la personne de Laurent Moor. Coach mental rattaché au CHU de Liège et à l’hôpital Érasme, il vient de fonder il y a peu une première clinique de la fatigue, installée au niveau du parc de la Boverie.

Il fait état d’une demande croissante des prestataires de soins de santé de disposer d’outils supplémentaires afin de les soutenir. La crise du Covid-19 n’ayant selon lui fait qu’amplifier des problèmes déjà épinglés.

Au-delà des statistiques journalières, la pression est bien réelle sur le système de santé belge. Les soignants dans leur ensemble sont concernés, étant en première ligne et pouvant être considérés à juste titre comme des "héros".

"Il n’est pas possible de rester insensible à cette souffrance et à ce manque de reconnaissance", souligne Laurent Moor. Et de mettre en avant des outils concrets afin de leur apporter des solutions à court et moyen termes. La crise étant vue comme "un marathon sans fin" et le portail se concentrant sur les plaintes les plus courantes.