Il aura fallu attendre plusieurs longues années pour voir ces travaux débuter… au Maka. Mais c’est désormais chose faite. Voici trois mois en effet que le chantier de rénovation de ce riche témoin du passé et de l’essor de Trooz a débuté. À l’ombre de l’emblématique château de la Fenderie, il s’agit de créer un espace pédagogique et touristique unique à Trooz.

Comme nous l’indiquions voici un an, ce dossier a subi plusieurs modifications depuis son lancement et, in fine, le coût du chantier a grimpé… pour atteindre près de 500 000 euros. Le subside acquis auprès du Commissariat général au tourisme (CGT) de 260 000 euros est toutefois acquis, le reste étant assumé sur fonds propres. Les travaux sont prévus pour une période de 240 jours ouvrables.

Mais que va-t-on faire concrètement au Maka ? Pour répondre à cette question, il faut se pencher sur l’histoire des lieux. En effet, le Maka fait partie intégrante de l’histoire de Trooz. Sur la rive droite de la Vesdre, à deux jets de pierre de la gare, ce bâtiment accueillait initialement une forge. Et c’est ici même que s’est développée l’activité des laminoirs à zinc ; activité ayant marqué l’industrie dans la vallée de la Vesdre. Le site est donc l’un des plus anciens et des plus riches témoins du passé de la commune.

Le projet mis en place par le bourgmestre Fabien Beltran et son équipe consiste à restaurer le site en développant ici une activité autour de la thématique du feu. L’enveloppe du bâtiment doit être conservée mais de larges ouvertures seraient créées afin de laisser la lumière pénétrer. À l’intérieur, un foyer central sera le cœur d’activités touristiques et pédagogiques. Cette salle polyvalente pourrait différents événements.