Liège

Les voisins ont entendu les enfants hurler et des bruits de pas rapides d’enfant dans la maison

Ce mercredi après-midi, les jurés ont entendu les voisins directs de la maison dans laquelle s’est déroulé le drame. Une première voisine a entendu le début de l’altercation. 

"J’ai entendu les enfants crier et un homme crier", a indiqué cette témoin. "J’étais rentrée tard et dans mon sommeil, j’ai cru qu’il s’agissait d’enfants qui faisaient des caprices pour ne pas rentrer dans la voiture. Les enfants criaient 'Maman' et 'Non'." 

Une autre dame a été réveillée par sa fillette qui avait entendu des cris. "Je suis allée voir mes enfants, parce que je pensais que les cris venaient d’eux. Par la suite, j’ai vu que c’était les enfants du voisin qui pleuraient." 

Les jurés ont ensuite entendu le voisin direct de la maison d’Eddy Michel. Cette audition est particulièrement importante puisque depuis le début de l’enquête, Eddy Michel déclare qu’il avait laissé une cisaille qu’il a utilisée lors des faits dans la cuisine parce qu’il avait coupé la haie avec ce voisin. "Il n’a jamais utilisé ce taille-haie. Je n’ai jamais vu cet outil avant", a expliqué ce voisin devant la pièce à conviction. 

"Quelques mois avant les faits, il m’a dit que si elle le trompait, il la tuerait avec les enfants." 

Une jeune femme qui a entendu toute la scène des meurtres a apporté un témoignage glaçant. "J’ai entendu un cri qui m’a réveillé. J’ai entendu des bruits provenant de la maison pendant quelques secondes. J’ai entendu un bruit sourd puis des bruits de course dans la maison. Je pense que c’était un enfant qui courait." 

La jeune femme a commencé à pleurer. "J’ai entendu un cri énorme. C’était un cri de terreur. C’était un cri déchirant. J’ai réveillé mon compagnon parce que j’ai eu peur. Je lui ai dit quelque chose d’anormal se passait. Nous avons collé notre oreille contre le mur. On n’a plus rien entendu puis la barrière de la maison s’ouvrir. Eddy a dit à deux reprises 'Ne monte pas, c’est elle qui m’a rendu comme cela'." 

Le petit ami de cette jeune fille a également témoigné. "Au départ, je pensais que c’était Eddy qui engueulait les petits. Ma copine m’a réveillé à nouveau et elle m’a dit, qu’il y avait un problème. Elle m’a dit que c’était un cri de terreur qui lui avait glacé le sang. J’ai entendu quelqu’un qui se déplaçait dans la maison. J’ai entendu les paroles d’Eddy puis j’ai entendu les sirènes. J’ai compris qu’il s’était passé quelque chose de grave."