La liaison Tihange-Strée-Tinlot, on en parle depuis plus de 40 ans et l'échéance ne cesse d'être reportée.
C'est le constat qu'a refait récemment la députée régionale Caroline Cassart (MR).
Laquelle a réinterrogé par écrit le ministre wallon en charge de la Mobilité Philippe Henry (Ecolo).
Et de faire notamment référence au premier permis datant de 2012 qui est périmé.
En outre, la députée a demandé au ministre de lui fournir un planning prévisionnel des travaux.
Concernant le permis, le ministre renvoie la balle vers le Comité d’Acquisition, seul compétent pur réaliser les expropriations.
" A notre connaissance, aucune expropriation judiciaire n’a été lancée par celui-ci", a répondu ce dernier.
Selon lui, son administration profite de la nouvelle demande de permis pour la phase 3 afin d'améliorer légèrement la situation des agriculteurs.
Enfin, concernant la phase 4, elle dépend de la capacité de financement de la SOFICO qui ne dispose pas des budgets suffisants.
" Il n’est donc pas encore possible de fournir un planning prévisionnel", a indiqué Philippe Henry.