Francesco, 44 ans, a écopé de 18 mois de prison avec sursis probatoire pour ce qui excède la durée de la détention préventive après avoir menacé de mort son ancienne compagne, la maman et le beau-père de celle-ci, le lendemain de sa libération ! 

Ainsi, le 3 juillet dernier, il écopait de 18 mois de prison avec sursis probatoire pour coups et blessures commis sur sa dernière compagne. Libéré le soir-même, dès le lendemain midi, il téléphonait déjà à la famille de la jeune femme et à celle-ci pour menacer de mort et tenir des propos orduriers et insultants… 

Etant donné que ses propos ont été enregistrés, Francesco a une nouvelle fois été mis sous mandat d’arrêt. Il a comparu détenu devant le tribunal correctionnel. "Je voulais récupérer des affaires", a-t-il expliqué devant le tribunal lors de la première audience consacrée à son affaire. "J’étais fâché, je n’ai pas menacé mademoiselle et sa maman, mais son beau-père."En réalité, à son ancienne compagne, il a écrit qu’il allait la "tuer. " 

Il n’en n’est pas resté là. "Tu vas crever. Si je te trouves, tu vas voir."  Au beau-père, il a entre-autres écrit : "Je vais te tuer, tu vas mourir. On va te tomber dessus. Je vais te planter, te couper les c…" Quant à la maman, elle a eu droit à un "On va te mettre à mort. Ramène moi ta fille ou toi tu vas crever avec ton mari." Interpellé, il a d’abord nié les faits lorsque la police l’a interrogé. Lorsque les inspecteurs lui ont fait savoir que se propos avaient été enregistrés, il a de nouveau insulté et menacé. "Je ne veux plus rien savoir de ces gens là", a encore déclaré Francesco qui avait déjà à son actif cinq condamnations pour coups et blessures à cohabitant.