Liège La consultation populaire a cartonné… Place désormais à l’analyse des résultats

Au total, ce sont 1.603 projets qui avaient été déposés entre le 2 avril et le 2 juin dernier, dans le cadre de la grande campagne Liège 2025. Depuis un mois dès lors, le public pouvait voter pour son ou ses projets préférés. Ce dimanche, la phase des votes s’est donc clôturée et, le moins que l’on puisse écrire, c’est que l’engouement observé lors de la phase de dépôt d’idées s’est prolongé. Au total en effet, on a enregistré plus de 95.000 votes… et les votes papiers doivent encore être dépouillés.

Désormais, les services de la Ville vont donc s’atteler à analyser les avis rendus par la population. Début septembre, c’est le collège qui devra alors remettre sur cette base une proposition de projet de ville au conseil communal.

Est-ce à dire que les projets les plus plébiscités seront, forcément, mis en œuvre ? Ce serait trop simple car, comme on nous l’indique à la Ville de Liège, "il s’agit surtout d’analyser les tendances. Aujourd’hui, il y a un travail de conversion qui a déjà débuté. Certaines propositions peuvent être prises telles quelles mais d’autres expriment parfois simplement une volonté, comme le fait d’avoir plus de "vert" en ville".

Un constat peut en tout cas déjà être dressé : tout s’est bien déroulé d’un point de vue technique et, sur le fond, les Liégeois ont répondu présent à cette grande consultation.

Parmi les grandes tendances sur le "net", on constate une évidence : la mobilité et la transition écologique tiennent le haut du panier. Ainsi, sur les 1.603 projets présentés, celui qui a rassemblé le plus grand nombre de votes (748) consiste à faire du site de la Chartreuse un modèle de la réussite de la transition écologique, en y développant notamment la mobilité douce. Ce projet devance un autre, celui visant à faire vivre le Ry-Ponet, ce parc situé à 5 km à vol d’oiseau de la place Saint-Lambert. Objectif : "donner une identité à ce site [NDLR : de 350 hectares, à cheval sur Liège (Chênée et Grivegnée), Beyne-Heusay, Fléron (Romsée) et Chaudfontaine (Vaux-sous-Chèvremont)] en mettant en valeur ses nombreuses qualités naturelles et biologiques, patrimoniales et historiques, paysagères et agricoles". Il a obtenu 671 votes.

Pour compléter le trio de tête, on retiendra ce souhait exprimé de "Protéger le cœur urbain de tout transit automobile", avec 486 votes. Citons ensuite dans l’ordre : le soutien au ramassage scolaire à vélo et à pied (464 votes), la création d’autoroutes cyclables (407), faire de Liège une seconde ville sans voiture (353), la création de pistes cyclables sécurisées (350), doubler les espaces verts d’ici 2025 (336), créer un grand parc à l’ancien Cuivre & Zinc (322) et le fait d’améliorer les aménagements pour les cyclistes dans le cadre du projet du tram (302).