Un jugement prononcé "sur les bancs" pour le vol d'une bouteille de porto

Un Sérésien de 35 ans, poursuivi pour le vol d'une bouteille de porto, a été condamné mardi à une peine de six mois de prison avec sursis pour le surplus de la détention provisoire par le tribunal correctionnel de Liège. Le juge a prononcé son jugement "sur les bancs", soit immédiatement au terme de l'audience, afin de libérer le prévenu qui avait déjà purgé une peine de 60 jours de détention préventive pour ces faits. Le trentenaire avait été arrêté en mai alors qu'il avait brisé la fenêtre d'une maison abandonnée pour y voler une bouteille de porto, d'après un voisin qui avait assisté à la scène. Pour ces faits, qu'il niait, le prévenu avait déjà purgé 60 jours de détention préventive.

Mardi, le juge s'est étonné de la longueur de cette détention provisoire et s'est interrogé sur l'attitude des policiers qui avaient arrêté le prévenu en janvier lors d'une tentative de vol dans un véhicule. Ce jour-là, le Sérésien avait été écarté du centre de Liège et déposé dans la campagne d'Anthisnes alors qu'il était sans moyen de locomotion. Il avait affirmé avoir été frappé d'un coup de poing à l'arcade par les policiers.

Si le juge a déclaré établis les faits à charge du prévenu, il a prononcé son jugement "sur les bancs" afin de mettre un terme à la longue période de détention préventive du prévenu.

"Soixante jours de prison pour une bouteille de porto, c'est une détention brutale. En rendant son jugement le jour même, ce qui est rare, le juge a fait sortir mon client ce mardi et fait preuve d'une grande humanité", a commenté l'avocat du prévenu, Me Mathieu Simonis.