Il est loin, le temps où Liège Airport - qu’on préférait appeler "Bierset" - n’était qu’un petit aéroport "de campagne", connu pour ses vols cargos. Récemment, l’aéroport liégeois fut d’ailleurs honoré du titre de "meilleur aéroport cargo du monde". Excusez du peu. Et Avec la crise du Covid, là où de nombreux aéroports axés sur le transport de passagers ont vu leurs activités fondre comme neige au soleil, Liege Airport a, au contraire, su orienter son expertise et sa spécialité sur de l’utile… devenant notamment une plateforme pour l’approvisionnement de matériel médical en Europe.

Comme le soulignait Jean-Luc Crucke, ministre des Aéroports, "sur les huit premiers mois de 2020, le fret a augmenté de 16 % à Liège comparé à la même période de 2019. Et pour les mois de mai à octobre, la hausse est de 20 %".

80 % d’emplois liégeois

Aujourd’hui, les résultats d’une étude sur l’impact de l’aéroport liégeois sur l’emploi dans la région furent communiqués en "présence" de plusieurs ministres régionaux. Et n’en déplaise aux (nombreux) opposants de son développement qui voient notamment dans l’arrivée d’Alibaba un mauvais présage pour la quiétude liégeoise… en termes de nombre d’emplois, cela semble être le jackpot.

En quelques chiffres en effet, on retiendra que l’aéroport de Liège ne représente pas moins de 7 365 équivalents temps plein (ETP) et occupe aujourd’hui près de 9 000 travailleurs, 8 715 précisément. Nul doute que la barre des 9 000 sera rapidement dépassée. Précisément, ce sont 4099 travailleurs directs qui sont recensés par l’étude (chiffres 2018), soit 3 420 ETP, à quoi on doit ajouter 250 ETP intérimaires mais aussi les emplois indirects (2 200 ETP) dans la logistique, la maintenance, le nettoyage, l’informatique, les assurances… sans oublier les emplois induits (1.400 ETP) et les emplois dits "catalytiques", comme ceux générés par l’arrivée de touristes (95 ETP). Et Luc Partoune, CEO de Liege Airport, de relever au passage que l’étude démontre que plus de 80 % des travailleurs sont domiciliés en province de Liège tandis que 97 % des emplois sont des CDI et 63 % des temps pleins… 93 % sans Fedex.

Alibaba, c'est 900 emplois assurés ? 240 dans un premier temps !

Alibaba, géant de l’e-commerce qui concentre de nombreuses critiques quant à l’impact de l’aéroport sur la région, notamment sur la question des nuisances ou celle de l’impact sur le commerce traditionnel… c’est la promesse de plusieurs centaines d’emplois. 900 ou 240 ? C’est la question que nous posions récemment au regard des réponses des ministres Jean-Luc Crucke et Willy Borsus, cet été et cet automne, les deux chiffres ayant été cités. Réponse : 900… mais 240 dans un premier temps. En effet, le hall en cours de construction concernant la phase 1 devrait générer 240 emplois, “ce qui sera effectif dès 2021”, nous confirme Luc Partoune ; dans le secteur de la logistique. Le reste des installations doit permettre d’atteindre 900 emplois. Aucun timing n’est donné à ce stade pour les phases ultérieures…