Aéroports vides, passagers absents, vols annulés, le secteur aérien mondial a vécu, comme bien d’autres secteurs, une année 2020 cauchemardesque.

Seul un aéroport en Europe a résisté aux conséquences de la pandémie : Liege Airport qui vient de finaliser ses comptes en matière de transit qu’il soit de fret ou de passagers.

"Notre spécialisation dans le transport de marchandises (full cargo) a fait de nous un acteur majeur, un maillon essentiel dans la lutte contre la pandémie", explique Luc Partoune, le patron de l’aéroport liégeois. "Avec plus de 1 120 643 tonnes qui ont transité par l’aéroport, notre progression par rapport à 2019 (902 480 tonnes) est de 24 %."

Un total de 34 264 vols

"La Covid-19 a impacté considérablement le transport de passagers. Le transport de marchandises via les soutes des avions passagers a donc dû trouver des alternatives. Il y a eu une forte pression sur les avions full cargo qui sont notre spécialité. Nous avons également transporté de grandes quantités de matériel médical pour lutter contre la pandémie (masques, respirateurs, kits de protection…), au point de devenir le hub du Programme Alimentaire Mondial. Et le confinement a eu un effet direct sur les modes de consommation qui se traduisent par une explosion de l’e-commerce qui est en très nette croissance chez nous puisque nous avons traité plus de 500 millions de colis cette année, contre un peu plus de 320 millions en 2019".

Mais si ces chiffres sont excellents, tout n’est évidemment pas rose à Bierset. "Le trafic des passagers a, comme partout, connu une très nette diminution avec 44 487 voyageurs en 2020 contre 170 737 en 2019, soit un recul de 74 %".

Le nombre total de mouvements d’aéronefs est resté stable avec 40 300 vols (atterrissages et décollages) en 2020 contre 39 886 vols en 2019. "La croissance de nos activités cargo a en effet été compensée par la baisse des mouvements liés aux vols passagers, aux vols d’écolage et à la business aviation".

Le nombre total de mouvements d’aéronefs transportant du fret est en augmentation de 10,7 % (34 264 vols en 2020 contre 30 934 en 2019). Cette progression se traduit essentiellement par une augmentation des vols de jour. Enfin, l’augmentation du tonnage s’est traduite via une augmentation du nombre de gros-porteurs.