Lundi vers 23 heures, la police de Liège a voulu contrôler les occupants d’une voiture qui circulait dans le centre-ville et ce, après le début du couvre-feu.

Mais, au lieu de s’arrêter, le conducteur du véhicule, un Liégeois de 32 ans, a accéléré. Une course-poursuite s’est immédiatement enclenchée durant laquelle le chauffard a pris énormément de risques pour lui, sa passagère (qui le suppliait d’arrêter...) et les autres usagers de la route.

La voiture a pris la direction de Sclessin et a ensuite voulu monter sur l’autoroute, tous feux éteints, pour échapper à la police. En vain, puisque le véhicule a été bloqué, sans provoquer d’accident.

Interrogé, le conducteur a reconnu les faits. Il a expliqué qu’il avait eu peur du contrôle parce qu’il circulait en plein couvre-feu, mais aussi parce que sa voiture n’était pas assurée. Il a été privé de liberté et déféré au parquet de Liège dans la matinée de mercredi.

Là, décision fut prise de le remettre en liberté vu son absence d’antécédent judiciaire. Cela ne veut évidemment pas dire qu’il ne devra pas répondre de ses actes devant le tribunal correctionnel puisque le magistrat de garde lui a remis une citation à comparaître dans le cadre d’une procédure… accélérée.