Tout comme Ecolo-Groen, Greenpeace a profité de la fête de l’amour pour célébrer et remercier les travailleurs et travailleuses des transports publics. Les volontaires de l'association se sont joints à une action à travers le pays. Une façon de rappeler le rôle déterminant que les transports publics jouent pour la société en ces temps de pandémie mais aussi de crise économique et climatique.

Malgré les difficultés liées à la crise du coronavirus, les transports en commun ont selon Greenpeace continué à remplir leur mission de service public. Et ce notamment en s'adaptant pour respecter de nouvelles normes d’hygiène et en permettant à de nombreuses personnes ne disposant pas d’un transport privé de continuer à se déplacer pour des choses essentielles.

Bravo aux femmes et aux hommes derrière nos bus, nos trams et métros, nos trains, quel que soit leur rôle - nettoyage, conduite, service technique ou client -, merci d’être là, de faire tourner la société et de nous faire bouger !”, a lancé Emilie de Greenpeace Liège.

Les volontaires de l’association ont également insisté sur les atouts des transports publics : “Ils participent à rendre notre mobilité plus inclusive et plus durable. Leur rôle est amené à grandir dans la transition sociale et écologique”.

L’action qui a eu lieu à Liège n’était donc pas isolée puisque des bénévoles de Greenpeace ont remercié les opérateurs de transports public belges à travers tout le pays. Des images de cette action ont été partagées sur les réseaux sociaux et communiquées aux opérateurs de transport.