Amine, 21 ans, a écopé de 12 mois de prison pour ce qui excède la détention préventive pour avoir commis un vol avec effraction et avoir blessé un policier avec une arme blanche. Le 25 juin dernier, l’intéressé a décidé de voler dans une voiture stationnée place Saint Jacques à Liège. Le propriétaire a admis qu’il n’avait pas verrouillé les porte de son véhicule. Pas de chance pour lui, le véhicule sur lequel il avait jeté son dévolu était justement celui d’un policier… 

Alors qu’Amine était occupé à s’emparer d’un GSM, d’une batterie de GSM et d’une paire de lunettes, le propriétaire est revenu sur place. Ce dernier s’est adressé au présumé voleur. Les versions des protagonistes divergent. Selon ce dernier, le propriétaire ne lui a jamais dit quel était policier. Selon le policier, il a signifié sa profession à quatre reprises. "Le propriétaire a appelé quelqu’un d’autre et j’ai pris la fuite", a indiqué le prévenu lors de la première audience consacrée à son affaire. 

"Il m’a rattrapé. Il m’a demandé de lui rendre ce que j’avais volé. Je lui ai sorti tout ce que j’avais dans ma poche et je lui ai en même temps rendu mon téléphone. J’avais un couteau, j’ai sorti le couteau, il me l’a pris de force. Le couteau s’est ouvert tout seul. Il m’a enlacé. Je me suis laissé faire. Je me suis contenté d’attendre l’arrivée de la police. Je n’ai pas menacé, je n’ai pas frappé, je lui ai rendu ses affaires à sa demande."

 Selon le policier, l’auteur l’a non seulement menacé avec ce couteau, mais l’a également touché. Il a senti une sorte de piqure à la main. Il a d’ailleurs été coupé à cet endroit. Amine devait également répondre d’avoir volé une carte d’identité et une carte bancaire dans un autre véhicule. Des objets qui sont tombés non loin de lui lors de son interception.