L’homme maltraitait et battait les siens et violait sa fille.

Le tribunal correctionnel de Liège a condamné Cyril, prénom d’emprunt, à 6 ans de prison ferme pour avoir commis des attentats à la pudeur sur ses deux garçons et sa fille et des viols sur celle-ci.

Plusieurs témoins ont confirmé qu’il faisait vivre dans la terreur ses trois enfants et son épouse, mais certains faits sont prescrits. En 2015, la fille de Cyril a déposé une plainte alors qu’elle était âgée de 25 ans. Elle a déclaré que dès ses 6 ans son père lui aurait fait subir des viols.

Les deux frères de la jeune femme ont confirmé qu’ils avaient remarqué des éléments troublants. Alors qu’ils prenaient des bains à quatre, leur père leur aurait ordonné de quitter la pièce et de le laisser seul avec la fillette. Il aurait plusieurs fois eu des érections lorsqu’il se trouvait dans le bain avec les enfants. Il se serait également éclipsé avec la fillette dans sa chambre en laissant ses fils jouer avec leurs consoles de jeux.

Les enfants ont expliqué aux autorités qu’ils étaient obligés de danser nus et de se toucher. Lorsqu’ils refusaient, ils étaient victimes de coups. Ainsi, leur père les frappait à coups de pied, de poing, mais aussi avec une latte et une planche.

La maman a expliqué avoir subi des scènes de violence et de viols dans la cave de l’habitation. Une femme qui a racheté la maison a déclaré avoir découvert des photographies et des dessins pédopornographiques, mais aussi des anneaux fixés dans les murs de la cave et pouvant servir à attacher une personne. Elle a expliqué que des préservatifs usagers et remplis étaient punaisés au mur. Cette femme aurait été si dégoûtée qu’elle a tout détruit.

L’homme a nié toutes les préventions mises à sa charge excepté des coups sur les enfants, qui sont prescrits. "Il y a un intérêt pécuniaire", a estimé le suspect.

Le parquet a requis l’arrestation immédiate du condamné, mais le tribunal n’a pas accédé à cette demande.