Mohamed, 33 ans, a écopé de deux ans de prison ferme par défaut pour avoir porté des coups de katana à son épouse et l’amant de cette dernière. 

Le 8 septembre 2018, vers 14 h 30, des policiers ont été appelés à intervenir dans un appartement situé rue de Vivegnis à Liège. Le Peloton Antibanditisme s’est également rendu sur place et a intercepté Mohamed. 

Le suspect était porteur d’un couteau à lame pliante et d’un couteau à steak dans son sac à dos. Selon plusieurs témoignages et les plaies présentes sur les victimes, le suspect était également porteur d’un sabre de type katana. L’arme n’a jamais été retrouvée. 

Un peu plus tôt, des témoins ont vu le suspect rentrer dans l’immeuble avec un casque de moto au bras. Ils ont ensuite entendu une femme et un homme crier. Mohamed venait de faire irruption dans l’appartement en défonçant la porte. Il s’en est ensuite violemment pris à son épouse et l’amant de celle-ci. 

La dame a été blessée au poignet et à la cuisse. Quant à l’amant, il avait des blessures profondes au pouce, à l’avant-bras et au pied. Les coupures étaient profondes et larges d’environ un centimètre. Après avoir agressé les deux personnes, Mohamed a proposé à l’homme de descendre pour en découdre encore plus… 

Les victimes se sont ensuite barricadées dans l’appartement en attendant l’arrivée de la police. Interrogé, le suspect expliqué qu’il s’était rendu chez la victime car il avait appris que sa femme y logeait depuis qu’elle avait "profité" de son arrestation pour vol pour le quitter. 

Il a prétendu que la porte lui avait été ouverte lorsqu’il s’est présenté sur place. Selon lui, l’occupant des lieux aurait sorti un couteau en premier et qu’il aurait répliqué avec un autre couteau. Il a nié avoir fait usage d’un sabre tout en admettant qu’il en avait déjà eu un à son domicile. L’homme a déjà été condamné pour avoir en 2016 blessé un homme en lui portant un coup de couteau à l’oeil d’un homme dont il pensait qu’elle avait un amant !