Claude, un étudiant français âgé de 46 ans, a bénéficié d'une suspension du prononcé d'une durée de trois ans après avoir été reconnu coupable d’avoir tenté de violer un autre étudiant qui habitait dans le même immeuble que lui à Liège. Les faits se sont produits pendant la nuit de la Saint-Sylvestre 2019. Ce soir-là, Claude a invité son voisin, également étudiant en infirmier à Liège. Les deux hommes se connaissaient amicalement depuis plusieurs années dans le cadre de leurs études. Les deux protagonistes ont bu de l'alcool et fumé du cannabis. Selon l’autre étudiant, Claude lui aurait demandé de jouer à “Celui qui arrive à tirer le short de l’autre”, mais il a refusé. 

Claude se serait jeté sur lui et a tenté de lui enlever son short. Il lui a demandé d’arrêter, mais il aurait continué. Il se serait alors placé sur lui de force jusqu’à ce qu'il se retrouve au sol. Il a précisé que Claude lui avait glissé sa main dans le short et sous son slip. Il a tenté de le pénétrer à plusieurs reprises avec ses doigts alors qu’il tentait encore de le repousser. Il a réussi à lui saisir le sexe et a commencé à le masturber, mais la victime a réussi à se défaire en lui mordant l’épaule gauche. Claude lui a alors fait part que cela faisait un mois qu'il n’avait plus entretenu de relation sexuelle et lui a proposé de lui montrer comment on exécutait une fellation puis s'est assis sur le sofa et s’est masturbé. 

L’autre homme a quitté les lieux et est remonté à son appartement. Il a réveillé sa compagne pour lui expliquer les faits qui venaient de se produire. Après cette scène, Claude a envoyé plusieurs messages à l’autre étudiant. Il a notamment écrit que si il lui avait “fait du mal, il fallait en parler”, ou encore qu’il savait qu’il “avait fait des choses pas bien.” Lorsqu’il a été entendu par la police, le suspect a prétendu ne pas se souvenir des faits dénoncés par la victime. L'expert psychologue a estimé que le suspect n'était pas fiable dans ses déclarations, qu'il présentait une ambivalence sexuelle et une tendance homosexuelle refoulée probable.