Liège Elle est décédée, quelques jours après l’agression, d’une hémorragie cérébrale

Roger, 55 ans, a écopé de 4 ans de prison avec sursis probatoire pour ce qui excède la durée de la détention préventive pour avoir tué à sa mère à coups de poing.

Le dimanche 16 juillet 2017, les services de police ont été informés que Nicole, qui allait fêter son 80e anniversaire, avait été admise aux urgences de la Clinique Saint-Joseph. La dame était dans un état critique. Le 22 juillet suivant, la malheureuse est décédée. Le médecin du SMUR qui est intervenu a expliqué que les blessures seraient la conséquence des coups portés par Roger, le fils de Nicole.

En janvier 2017, le père de Roger a été placé en maison de repos. Roger a expliqué que depuis que son père était placé en maison de repos, il se disputait régulièrement avec sa maman car il estimait que ses frères ne donnaient pas assez d’argent. Il a également précisé que sa maman répétait souvent la même chose et que cela l’énervait. Il a admis que 15 jours plus tôt, il l’a frappée avec une barquette de fromage à la pommette gauche. Le médecin de famille l’a mis en garde.

Il a alerté le frère de Roger et celui-ci a recadré Roger et l’a sommé de ne pas recommencer. Nicole avait expliqué qu’elle était victime d’agressions verbales depuis janvier 2017.

Elle devait être admise en gériatrie le 18 juillet 2017… La nuit du 16 juillet, Roger l’a frappée à coups de poing au visage puis est monté dormir… Il est descendu peu avant 3 heures du matin et a constaté que sa mère était couchée au sol sur le dos. Roger a expliqué qu’il ne voulait pas tuer sa maman. La victime est décédée d’une hémorragie cérébrale provoquée par les coups portés par son fils.