Mohamed, 35 ans, Abdaziz, 19 ans, Trabelsi 27 ans et Ali, 29 ans, ont écopé de peines allant jusqu’à vint-et-un mois de prison ferme devant le tribunal correctionnel de Liège pour avoir commis toute une série de vols dont un est particulièrement choquant. En effet, deux d’entre eux ont volé des outils à homme qui avait garé son véhicule pour venir en aide aux sinistrés des terribles inondations qui ont touché la région au mois de juillet dernier. Les prévenus étaient également poursuivis pour toute une série de vols commis tant au préjudice de particuliers que de magasins. 

Les intéressés ont fait du vol leur quotidien. Ainsi, ils étaient poursuivis pour pas moins de huit vols et de tentatives de vols commis entre les mois de mars et d’août dernier. La plupart des prévenus se trouvent en situation irrégulière sur le territoire belge, excepté Mohamed qui espère bien pouvoir bénéficier d’une régularisation de sa nationalité par!s avoir entamé les démarches pour devenir belge. “Je dois prendre de l’insuline et je n’ai pas d’argent pour la payer”, a indiqué le prévenu lors de sa première comparution devant le tribunal. “J’ai également volé pour manger.” Une déclaration à nuancer puisque l’intéressé a majoritairement volé des objets qui, jusqu’à preuve du contraire ne se mangent pas… 

Il toutefois volé un chips, mais accompagné de dix cigares et deux bouteilles de whisky ! Mais le fait le plus désagréable dont il doit répondre a été commis le 21 juillet dernier. Il se trouvait sur place avec Walid non loin des lieux sinistrés par les inondations. A un moment donné, les intéressés ont été interceptés alors qu’ils se trouvaient à côté d’une mallette contenant des outils volés dans une camionnette qui appartient à un des sauveteurs qui venait en aide à des personnes victimes des inondations. Les suspects ont été arrêtés alors qu’ils se trouvaient à proximité des lieux du vol. Les policiers ont retrouvé les clés du véhicule, une boite à outil, un étui à cigare et un cigare à proximité des deux hommes. Mais ce vol, aucun des prévenu n’a voulu l’admettre. Seul Mohamed était en état de récidive légale. Il a été condamné à vingt-et-un mois de prison ferme. Les autres prévenus ont écopé d’un total de dix-neuf mois de prison avec sursis pour ce qui excède la durée de la détention préventive.