Yassine, 35 ans, a écopé de deux ans de prison avec sursis probatoire pour ce qui excède la durée de la détention préventive pour avoir menacé le fils d’une voisine et lui avoir porté deux coups de couteau dans le dos tandis que ses parents qui sont également intervenus armés d’une barre de fer et de bois ont bénéficié de suspensions du prononcé devant le tribunal correctionnel de Liège. Yassine est particulièrement défavorablement connu dans le quartier de Bressoux où il habite avec ses parents. 

En effet, en juillet 2019, il n'a pas hésité à y agresser un poissonnier en lui jetant de l’acide au visage parce que ce dernier avait refusé de lui donner cinq euros pour assouvir ses addictions à la drogue ! Arrivé en 2003 en Belgique, l’intéressé ne sait ni lire ni parler le français. Il n’a eu aucune scolarité ni aucun emploi depuis son arrivée sur le territoire. Selon l’expert psychologue, il semble n’avoir aucun respect pour les institutions judiciaires. Il présente une " tendance psychopathique" élevée de la personnalité qui est aggravée par une importante toxicomanie.

 Cela fait un certain temps que l’intéressé créerait des troubles dans le quartier. Le toxicomane avait déjà agressé un poissonnier. Il avait sorti un couteau avant de jeter un sachet contenant de l’acide au visage du commerçant. A peine sorti de prison, il a commencé à faire vivre le quartier dans un climat de terreur. Une pétition a circulé pour dénoncer son comportement menaçant. Le 25 juillet 2020, il s’en est pris au fils d'une voisine. Yassine avait envoyé plusieurs messages menaçants. Une caméra a été installée chez la maman de ce voisin tant les tensions sont grandes.

"J’étais avec des collègues quand j’ai vu Yassine arriver avec un air agressif", a expliqué cet homme. "Il m’a menacé de mort ou de me défigurer à l’acide comme il l’avait fait." Cet homme a déclaré que Yassine tenait un sac dans sa main, mais il n’avait pas fait cette déclaration juste après les faits. " Il m’a dit qu’il allait m’arracher le visage à l’acide. Il avait un sachet avec une bouteille dedans. Je sais qu’il l’avait déjà fait à un commerçant pour cinq euros. Il avait quelque chose de brillant à la main. C'était un couteau. Il m’a dit qu’il avait de quoi me défigurer." L’homme lui a alors porté plusieurs coups. Mais Yassine a riposté. "Il m’a tiré par le t-shirt et m’a porté deux coups de couteau. J'ai subi une perte de liquide rachidien." L'homme  subi une incapacité de travail de plus de quatre mois. 

Les personnes présentes ont désarmé Yassine. Les parents de Yassine sont revenus sur place armés de barre de fer et de bois pour menacer les intervenants. L’homme qui a porté des coups à Yassine a écopé d’une peine de travail de soixante heures. Si il n’effectue pas cette peine, il devra purger une peine de cinq mois de prison.