Trois ans avec sursis pour avoir tenté de rejoindre l’État islamique en Syrie.

Hajar, 24 ans, la cousine de Mohammed Abrini, impliqué dans les attentats de Paris et Bruxelles, a écopé de 3 ans de prison avec sursis probatoire pour ce qui excède le surplus de la détention préventive pour avoir participé à l’activité d’une organisation terroriste et tenté de commettre un attentat.

Le 24 novembre 2016, les enquêteurs ont été informés par la Sûreté de l’État des conversations sur Telegram d’Hajar et d’une Française interpellée le 10 août 2016 alors qu’elle avait l’intention de commettre un attentat en France à l’aide de ceintures d’explosifs.

Le numéro de téléphone de Hajar était lié au profil Facebook Um Saad.

Les enquêteurs ont fait le lien avec le dossier de Saâd Hamdaoui, détenu depuis le 13 août 2016 pour terrorisme et qui est l’époux religieux de Hajar.

Le 27 septembre 2016, Hajar a expliqué qu’elle avait épousé Saâd Hamdaoui par vidéoconférence à l’insu de sa famille. La photo de profil représentait un lion avec la bannière de l’État islamique, " ce qui démontre son intérêt pour Daech" , relève le tribunal.

Les époux voulaient rejoindre la Syrie. Il est apparu que la jeune femme entretenait des contacts avec des Français liés à la mouvance djihadiste, mais aussi avec la sœur de Salah Abdeslam.

Lors d’une conversation, les deux femmes ont fait allusion à un attentat en Russie qui avait fait dix morts. Elles ont évoqué le fait que Poutine allait intensifier ses frappes, avant de parler d’un attentat qui avait fait neuf morts et vingt blessés dans le métro, à propos duquel la sœur de Salah Abdeslam a déclaré : "C’est bien, tu vois que les métros, ça marche."

Les interlocutrices se motivaient dans leur pratique rigoureuse de la religion. Hajar trouvait que Salah Abdeslam était "injustement" en prison.

Sur son compte Facebook elle prônait le djihadisme, la charia et se plaignait de la mixité. Elle fait des selfies en niqab avec le poing levé.

Le 18 août 2017, elle a été arrêtée à Corfou. Elle voulait se rendre en Syrie grâce à une filière organisée. Sur place, elle devait épouser un djihadiste et rejoindre Omar Omsen.